Rei Ishizaka, hautbois baroque

Née au Japon, Rei Ishikaza vit à Milan depuis 1999.

Elle a obtenu son diplôme de hautbois moderne de l’université des arts de Kyoto. Elle se rendit alors en Italie pour étudier le hautbois baroque avec Paolo Grazzi à la Civica Scuola di Milano et puis au Conservatorio F. E. dall’Abaco à Vérone, d’où elle a obtenu son diplôme avec distinction.

Rei travaille intensément avec certains des ensembles et orchestres les plus renommés de la musique ancienne, comme l’Accademia Bizantina (Ottavio Dantone), Europa Galante (Fabio Biondi), La Risonanza (Fabio Bonizzoni), Academia Montis Regalis (Alessandro De Marchi), Ensemble Zefiro (Alfredo Bernardini), Atalanta Fugiens (Vanni Moretto), Il Complesso Barocco (Alan Curtis), Venice Baroque Orchestra (Andrea Marcon), Bach Collegium Japan (Masaaki Suzuki), La Venexiana (Claudio Cavina), La Divina Armonia (Lorenzo Ghielmi), Il Pomo d’Oro (Riccardo Minasi), Modo Antiquo (Federico Sardelli) ou encore La Cappella Della Pietà de’ Turchini (Antonio Florio).

Avec ceux-ci, Rei a donné des représentations dans les salles de concerts les plus notoires d’Europe, des États-Unis, de la Chine et du Japon.

Sa compétence artistique est aussi mise en évidence par sa participation à nombre d’enregistrements de CDs.

Rei a été soliste pour divers concertos de Vivaldi, par exemple à l’Opéra Royal (Château de Versailles), au Théâtre des Champs-Élysées (Paris) ou à l’Hagia Eirene à Istanbul.

Mariella Cuchiero, flûte à bec et hautbois baroque

 

Née à Linz, Autriche, Mariella Cuchiero a obtenu ses diplômes de flûte à bec et de pédagogie instrumentale avec distinction à la Anton-Bruckner-Privatuniversität, sous Michael Oman, et au Mozarteum Salzburg sous Carin van Heerden, respectivement. Mariella a complété son éducation artistique au travers de cours avec Kees Boeke, Walter van Hauwe, Han Tol ou encore l’Amsterdam Loeki Stardust Quartett. Avec le trio de flûtes « Tricorder », elle a gagné des prix dans différentes compétitions, comme le Gradus ad Parnassum (Autriche) ou le Premio Bonporti (Italie).

L’intérêt de Mariella pour le hautbois l’a menée au Conservatorio F. E. dall’Abaco de Vérone, où elle a étudié le hautbois baroque avec Paolo Grazzi, ainsi qu’elle a suivi des cours avec l’Ensemble Zefiro.

Elle joue le hautbois et la flûte à bec avec divers ensembles de musique ancienne, comme Barucco, Capella Leopoldina, Bach Consort, Neue Münchner Hofkapelle, Academia Montis Regalis ou encore l’Irish Baroque Orchestra. Mariella participe régulièrement au cycle des cantates de Bach de la Wiener Konzerthaus, sous la direction de Luca Pianca.

Son travail artistique est complémenté par une coopération régulière avec le Bruckner Orchester dans le cadre de spectacles de théâtre musical au Landestheater de Linz, ainsi que par divers enregistrements de CDs (par exemple, avec Sony/DHM ou Gramola).

Mariella tient particulièrement à ses activités d’enseignement de longue date à l’école de musique de Linz, dans les domaines de la flûte à bec et de musique de chambre.

Sieglinde Größinger, flûte traversière

 Née à Salzbourg, Autriche, Sieglinde Größinger étudie la flûte traversière moderne et ancienne à Vienne, Graz, Oslo, Amsterdam et Bruxelles. Ses enseignants comprennent Dieter Flury, Robert Wolf, Torkil Bye, Abbie de Quant, et pour la flûte baroque Barthold Kuijken, Frank Theuns et Marten Root.

Elle donne régulièrement des concerts avec des ensembles de musique ancienne renommés, comme le Concentus Musicus Wien, L’Orfeo Barockorchester, Il Giardino Armonico, Armonia Atenea, Barucco Consort, Wiener Akademie, Bach Consort Wien, Salzburger Hofmusik, Münchner Hofkapelle, Dolce Risonanza, Harmony of Nations ou encore l’Orchestra of the Age of Enlightenment.

En 2018, elle a gagné le prix Ö1-Pasticcio avec son propre Ensemble Klingekunst, pour la représentation originale des premiers concertos viennois de flûte de l’époque de Marie-Thérèse.

Sieglinde est membre de l’ensemble minui, ainsi que membre de longue date de l’ensemble de musique contemporaine Platypus, avec lequel elle a joué un grand nombre de premières.

Elle a donné des concerts à des festivals réputés (Salzburger Festspiele, Mozartwoche Salzburg, Styriarte, Wien Modern, Klangspuren Schwaz, Jeunesse, Trigonale, Osterklang Wien, Brunnenthaler Konzertsommer, ou encore le Barockfestival St. Pölten), ainsi qu’elle a participé à des tournées en Europe, en Amérique centrale et du Sud et en Asie.

 www.sieglindegroessinger.at

Roswitha Dokalik, violon baroque

Roswitha Dokalik est née à Vienne, Autriche. Elle a étudié le violon à la Hochschule für Musik und darstellende Kunst Wien et au Konservatorium der Stadt Wien, sous Eugenia Polatschek, ainsi qu’à l’Anton Bruckner Privatuniversität à Linz, sous Alfred Staar et Josef Sabaini. Elle a obtenu ses diplômes avec distinction.

Elle a étudié le violon baroque et l’interprétation historiquement informée sous Michi Gaigg à l’Anton Bruckner Privatuniversität à Linz et Enrico Gatti au Koninklijk Conservatorium Den Haag, Pays-Bas. Elle a obtenu ses diplômes avec distinction.

Roswitha a suivi des classes de maître avec Lynn Blakeslee, Andrew Manze, Catherine Mackintosh, Maggie Faultless et Sigiswald Kuijken.

Pendant ses études, elle était remplaçante au Brucknerorchester Linz et membre du European Union Baroque Orchestra (EUBO), de 2004 à 2006.

Elle est membre fondatrice du Harmony of Nations Baroque Orchestra et boursière de l’Orchestra of the Age of Enlightenment. Elle collabore avec des musiciens et chefs d’orchestres de renom, comme Sir Simon Rattle, Giovanni Antonini, Ton Koopman, Alfredo Bernardini, Lars Ulrik Mortensen, Jordi Savall, Andrew Manze, ou encore Christophe Rousset.

Roswitha joue aussi bien comme soliste que dans les ensembles à des festivals européens de renom, et participe à des enregistrements et tournées de L’Orfeo Barockorchester, Bach Consort Wien, Barucco, Les Talens Lyriques, Ricercar Consort, Ensemble Aurora, Pera Ensemble, Neue Hofkapelle Graz, dolce risonanza ou encore Phoenix Baroque Austria.

Elle enseigne le violon, la viole et la musique de chambre à la Freie Musikschule à Vienne.

Ivan Calestani, basson baroque

Né à Parme, Italie, Ivan Calestani commence son étude du basson à l’âge de 13 ans, avec le professeur Leonardo Dosso au conservatoire de Parme. En 1995, Ivan obtient son diplôme avec distinction. Il complète sa formation artistique avec Sergio Azzolini, Klaus Thunemann et Daniele Damiano.

Ivan commence à travailler avec plusieurs orchestres très tôt dans sa carrière, y compris le Filarmonica Toscanini sous Lorin Maazel, l’Orchestra Haydn, ou encore l’Orchestra della Svizzera Italiana di Lugano.

De 2004 à 2011, il est engagé comme deuxième basson et contre-bassoniste au Teatro Lirico de Cagliari en Sardaigne, Italie. Depuis 2011, Ivan vit et travaille à Vienne, y compris avec le RSO Wien, le Wiener Kammerorchester, le Tonkünstlerorchester Niederösterreich, le Wiener Concertverein, la Camerata Salzburg, l’Ensemble Kontrapunkte, l’Orchester Recreation Graz et le Styriarte Festival Orchester.

Ivan continue à être profondément engagé dans son perfectionnement des bassons baroque et classique, dans lequel il a été soutenu et inspiré par Alberto Grazzi, Javier Zafra et Sergio Azzolini.

Ivan joue avec d’éminents orchestres baroques, comme le Concentus Musicus Wien, le Freiburger Barockorchester, Les Musiciens du Louvre, l’Ensemble Matheus, l’Europa Galante, I Barocchisti, Les Musiciens du Prince, l’Ensemble Zefiro ou encore la Wiener Akademie.

Riccardo Coelati Rama, basse de violon

Riccardo Coelati Rama a étudié la contrebasse et la viole de gambe au Conservatorio F. E. dall’Abaco de Vérone, d’où il a obtenu son diplôme avec distinction.

En 2004, il a été choisi comme contrebassiste pour le European Union Baroque Orchestra, sous Lars Ulrik Mortensen.

Riccardo travaille intensément avec certains des ensembles et orchestres européens les plus renommés de la musique ancienne, comme l’Europa Galante (Fabio Biondi), Ensemble Cordia, Ensemble Zefiro, Il Pomo d’Oro, Il Suonar Parlante (Vittorio Ghielmi), I Barocchisti (Diego Fasolis), Il Complesso Barocco, Harmony of Nations Baroque Orchestra, Ensemble Aurora, Gambe di Legno Consort ou encore Academia Montis Regalis.

Il a donné des représentations dans les salles de concerts les plus notoires d’Europe, d’Asie et des États-Unis, comme le Lincoln Center et Carnegie Hall à New York, le Barbican Center et Wigmore Hall à Londres, le Palau de la musica à Barcelone, l’Opera City Hall de Tokyo, la Philharmonie et le Théâtre des Champs Elysées à Paris, l’Auditorio Nacional de Música de Madrid, le Concertgebouw d’Amsterdam ou encore le Sydney Opera House.

La discographie de Riccardo comprend plus de 40 enregistrements avec les labels les plus importants, comme Sony, Decca, EMI-Virgin, Brilliant Classics, Naïve, Deutsche Harmonia Mundi ou encore Erato.

De 2014 à 2018, il était aussi tuteur en basse de violon et contrebasse à l’Akademie für Alte Musik Bruneck, Italie.

Riccardo a aussi été l’éditeur d’un numéro spécial sur la redécouverte de la littérature sur la contrebasse de la série « 16 PIEDI » de Musedita.

Pietro Prosser, luth

Après avoir obtenu son diplôme de guitare classique, l’Italien Pietro Prosser s’est dédié à un approfondissement du luth à la Civica Scuola di Musica di Milano, au conservatoire de Parme, ainsi qu’au Conservatorio Santa Cecilia de Rome, avec Andrea Damiani.

Le développement de Pietro en un extraordinaire soliste et joueur de basse continue se reflète dans sa coopération régulière avec des ensembles baroques et de la Renaissance, comme l’Academia Montis Regalis, l’Ensemble Zefiro, La Venexiana, I Solisti Veneti, le Venice Baroque Orchestra, le Piccolo Concerto Wien, le Collegium 1704 (Prague) ou encore le Divino Sospiro (Lisbonne).

Pietro a enregistré le double concerto pour mandore, guimbarde et cordes de Johann Georg Albrechtsberger (ORF Alte Musik). Il a aussi été invité à représenter l’Europe à la rencontre internationale de luth à Athènes, où il a été rejoint par les joueurs d’oud les plus connus de la culture arabe.

Il a fini ses études de musicologie à l’Università degli Studi di Pavia et la Scuola di Paleografia e Filologia Musicale di Cremona.

Pietro est reconnu comme l’un des principaux experts au niveau international dans la recherche sur les répertoires de la mandore et du calichon, avec un accent sur la lecture des tablatures originales pour le calichon et le luth dans l’ancien territoire des Habsbourg.

Il enseigne le luth au conservatoire de Trento, Italie.

Takashi Watanabe, clavecin

Après avoir obtenu son diplôme du Tokyo College of Music, Takashi Watanabe a approfondi ses études de clavecin à la Tohō Gakuen School of Music. Ensuite, il gagna bientôt le prix de la musique ancienne au Japon.

Arrivé en Europe, Takashi a étudié le clavecin sous Bob van Asperen au Conservatorium van Amsterdam. En 2005, il s’installa en Italie, où il étudia l’orgue historique sous Lorenzo Ghielmi à la Scuola Civica di Milano, obtenant son diplôme en 2010.

Fondateur de l’ensemble Ricreation d’Arcadia, il gagna avec celui-ci le premier prix du « Premio Bonporti » de Rovereto en 2004, sous le président du Jury Gustav Leonhardt. Depuis lors, l’ensemble est régulièrement invité à participer à des festivals en Italie, en Autriche et en Slovénie.

Takashi est un joueur de clavecin et d’orgue très demandé en Europe et entre en scène comme soliste et joueur de basse continue pour les ensembles les plus renommés, comme l’Ensemble Cordia, Ensemble Zefiro ou encore La Divina Armonia.

 De 2003 à 2008, il était le chef d’orchestre principal du « Handel Festival Japan », à Tokyo. Ses nombreuses représentations d’opéras et oratoires de Handel ont reçu beaucoup d’approbation.

Takashi a gagné de nombreux prix pour ses premières performances en soliste des Variations de Goldberg.

Depuis 2013, il enseigne le clavecin et l’interprétation historiquement informée à la Hochschule der Künste Bern, Suisse.

X