SANSSOUCI

Musique de nuit au château des plaisirs de Frédéric II

La musique de cour prit une importance sous Frédéric le Grand qui ne se retrouva sous aucun autre chef d’État à l’époque. En plus de la littérature (par exemple, une correspondance proche avec Voltaire), le roi prussien se dévoua particulièrement à la musique. Il était connu comme étant un excellent flutiste et un compositeur de talent. Le palais d’été de Potsdam, le Sans-souci, qu’il avait dessiné lui-même, était uniquement dédié à la poursuite de ces besoins privés.

Déjà comme prince héritier, Frédéric engagea des personnalités musicales de renom, comme Johann Gottlieb Janitsch au palais Rheinsberg. Comme compositeur, le monarque s’orienta par rapport aux œuvres de son enseignant de flute au quotidien, Johann Joachim Quantz. Cependant, les compositions de Frédéric étaient uniquement destinées à lui-même, et ne furent ni imprimées ni jouées en public de son vivant.

Un évènement notoire de l’histoire de la musique fut l’invitation de Frédéric à Jean-Sébastien Bach à la cour de Prusse, qui avait vraisemblablement été transmise par le fils de Bach, et claveciniste à la cour, Carl Philippe Emanuel. « L’offrande musicale », une collection libre d’œuvres de contrepoint, découla de l’improvisation magistrale de fugues sur le thème royal qui avait été commandé par le roi lui-même.

Johann Christian Bach suivit son frère Carl Philippe Emanuel, qui l’avait formé en un excellent pianiste, à Berlin en 1750, bien qu’il ait aussi reçu de fortes impulsions musicales de Carl Heinrich et Johann Gottlieb Graun. Les deux frères étaient les maitres de chapelle au nouvel opéra de la cour Unter den Linden, ou mieux, les maitres de concert de l’orchestre de l’opéra royal au service de Frédéric.

Johann Gottlieb Janitsch:
Suonata a quattro en fa majeur pour flute, hautbois, violon et basse continue

Frédéric II:
Sonate en do mineur pour flute et basse contiunue

Jean Sébastien Bach:
Musikalisches Opfer BWV 1079
(extraits)

Johann Joachim Quantz:
Triosonate pour hautbois violon et basse continue en sol mineur

PAUSE

Johann Gottlieb Graun:
Trio à clavecin, viole de gambe et basse en sol mineur, Wendt 87

Fortunato Riedel:
Quartuor en ré mineur pour flute, hautbois, violon et basse continue

Carl Philipp Emanuel Bach:
Sonate pour flute seule en la mineur

Johann Christian Bach:
Quintette en ré majeur pour flute, hautbois, violon, viole de gambe et clavecin obligé

X